La Fille en Gris

#elaïastory : Créatrices en herbe / Plan de collection & Choix des tissus

J’espère que je ne t’ai pas perdu après le dernier article… Ne t’inquiète pas, aujourd’hui le sujet est plus léger  🙂 .

Maintenant qu’on a un business plan et une identité visuelle, il est temps de mettre sur papier notre collection. On sait déjà ce que l’on veut, on a tout en tête, mais nous allons vite nous rendre compte que nous n’allons pas pourvoir faire tout ce que l’on voudrait… Malheureusement il va falloir faire des choix.

1. Plan de collection

La première chose, ou plutôt personne, à laquelle nous avons pensé, c’est Nina (styliste de profession). Voici les précieux conseils qu’elle nous a confiés :

  • Ne pas trop s’éparpiller

D’abord en terme de fabricant et de fournisseurs : pour économiser en frais de déplacement, mieux négocier les prix (plus on passe une commande élevée auprès d’un fournisseur, plus on pourra négocier #economiesdechelles) mais aussi gagner en organisation.

En termes de pièces : en effet, ce qui revient le plus cher dans la fabrication, c’est le prototypage (je reviendrai en détail sur les étapes de production dans le prochain article). Plus il y a de pièces différentes, plus il y a de proto, plus c’est cher…

Mais aussi en terme de matière et accessoires : pour des raisons évidentes d’économies d’échelles, il est préférable de limiter leur nombre et d’utiliser une matière ou un accessoire pour plusieurs pièces.

  • Suivre les tendances

Ça paraît évident, ou pas, en tout cas même si l’on sait exactement ce que l’on veut on s’intéresse quand même aux tendances, à ce qui sera à la mode lorsque l’on sortira notre collection. Parce que l’on pourrait lancer une mode mais on pourrait surtout être ringarde et ça, ça ne pardonne pas…

Pour connaître les tendances : les cahiers de tendance réalisés par les bureaux de tendances (ça fait beaucoup de tendance tout ça…), les salons pro tels que Première Vision ou Who’s Next, les Fashion Week, la presse féminine, les blogs et Instagram.

Cahier de tendances Peclerc Paris

  • Faire du shopping

Bon plus que faire du shopping, elle nous a surtout conseillé de nous rendre en magasin pour toucher les matières, lire les étiquettes et devenir incollables sur le jargon. Mais aussi s’inspirer. Bien sûr on ne s’est pas fait prier ! Et nous en avons profité pour faire une analyse concurrentiel en commandant des pièces de nos marques préférés, afin d’étudier les moindres détails : de l’expérience d’achat, la réception de la commande, à la qualité des finitions et l’étiquetage. De cette façon, maintenant nous savons ce que nous voulons et surtout ce que nous ne voulons pas !

Notre budget est certes honorable mais il n’est pas à rallonge non plus, donc comme je te le disais en intro, des choix s’imposent :

  • Nous devons limiter le choix des tailles. La gradation coûte également un certain prix. A notre grand regret, impossible pour nous d’aller au-delà du XL pour la première collection.
  • La première collection ne sera pas 100% responsable 😥 . Toutes les pièces seront fabriquées en France, et au moins 2 le seront à partir avec des matières responsables (Bio & Fabriqué en France). Notre objectif est d’être 100% responsable à partir de la seconde capsule.
  • Exit pour le moment le denim. En France, il existe très peu de fabricants. Ils ne pratiquent pas tellement les petites quantités et les prix sont comment dire ? Pas dans notre budget…
  • Exit également les Sneakers en cuir végétal : complètement hors budget ! Ou alors on ne fait que ça… on préfère y revenir plus tard.

Nous partons donc sur des collections capsules de 4/5 pièces différentes par capsule, produites par un seul fabricant (en France !). Nous ne voulions pas nous spécialisée dans un produit, mais plutôt proposé une ligne de vêtements complémentaires.

Etape suivante : MoodBoard ! Et oui encore… Mais chaque capsule doit avoir son univers et être homogène, donc MoodBoard pour déterminer les couleurs, les motifs et les textures.

Nous avons ensuite choisi les pièces que nous souhaitions présenter dans la première collection. Et là nous avons dû faire des compromis : chacune d’entre nous a ses pièces favorites. Il nous a fallu, toutes les deux, faire des sacrifices mais certaines pièces ont simplement été remises à plus tard. Après tout, nous n’envisageons pas de ne faire qu’une collection !

Enfin nous avons rédigé les fiches produits. Bon… nous ne sommes pas dessinatrices… nous nous sommes donc dispensées des dessins techniques.

Exemple de fiche produit

2. Choix des tissus

Une fois nos fiches produits prêtes, nous nous sommes rendues dans le sentier (je sais ça fait un peu cliché mais ça reste le meilleur endroit pour trouver un grand nombre de vendeurs pros sur un petit périmètre) avec une idée assez précise de ce que nous voulions.  Cette prospection nous a fait revoir notre copie ! En effet, nous n’avions pas anticipé que, sur place, nous aurions le coup de foudre pour des matières qui nous inspireraient des pièces pas prévues dans le plan de collection…  Retour à la case départ  😯 en tout cas à nos fiches produits…

Nous n’avons rien trouvé de très responsable malheureusement… Pour ça il nous a fallu nous tourner vers Google mais aussi notre réseau. Il y a quelques mois, j’ai eu le plaisir de rencontrer une entrepreneuse du Val d’Oise qui propose de l’impression sur un large de choix de textiles bio et fabriqués en France. Cette option nous permettra de proposer une pièce 100% responsable et 100% exclusive ! 

Mais nous sommes toujours à la recherche de fournisseurs afin d’avoir le plus large choix possible pour nos futurs collections (à bon entendeur…).

Nous avons nos fiches produits, nous avons choisis les matières et les accessoires, prochaine étape : trouver un fabricant. Bon en fait on l’a déjà trouvé et je t’explique tout dans le prochain épisode !

Je sais, tu es déçu, tu restes un peu sur ta faim, tu pensais en savoir plus sur les pièces qui constitueront la première capsule Elaïa… Ce moment viendra, mais il nous reste encore des choses à te raconter avant la grande révélation !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :