La Fille en Gris

choisir sa crème solaire bio

#greenbeauty : Quelle crème solaire bio choisir pour se protéger cet été?

L’été arrive et tu as déjà commencé ta valise, mais voilà tu ne sais pas quelle crème solaire choisir pour toi et ta petite famille? Pourquoi pas du Bio (tu as lu UFC que choisir et tu as peur) mais tu ne sais pas vers quelle marque t’orienter?

Avec une copine on s’est posé la question il n’y a pas très longtemps. Mon point de vue était plutôt tranché : je favorise toujours le bio/naturel mais là les risques sont grands.

*Minute #jeracontemalife : j’ai beaucoup (genre vraiment beaucoup surtout dans le dos) de grains de beauté. Je me fais suivre très régulièrement, je m’expose très peu au soleil (en même temps je ne pars pas en vacances donc… #jemontemaboitejepeuxpastoutfaire) et pourtant lors d’un contrôle dermato il y a quelques semaines : mauvaise surprise ! Il a fallu en enlever 6 (et 3 autres prochainement…) car à risque. Ils sont bénins mais actifs, autrement dit si pas contrôlés alors gros de mélanome 😐 . Les solaires bio du coup je ne suis pas vraiment en confiance… Vont-ils me protéger suffisamment? Et quid des nanoparticules que certains contiennent? Est-ce dangereux?

D’un autre côté, mon côté écolo (bobo?) reviens au galop. En effet les solaires chimiques, ben c’est vraiment chimique! Chimique au point de polluer les océans* ou d’être des perturbateurs endocriniens. Alors j’ai décidé de mener ma petite enquête!

*Les coraux vivent en harmonie avec des micros-algues (les zooxanthelles) logées dans leurs tissus. Certains filtres anti UV que l’on retrouve dans les crèmes solaires activent des virus qui se multiplient et tuent ces précieuses micro-algues. Les coraux blanchissent et meurent en 48h 🙁 .

Quelle différence entre chimique et naturel ?

La principale différence entre une crème traditionnelle et une crème solaire bio réside dans le filtre UV (ce qui va te protéger des rayons du soleil).

Les crèmes traditionnelles contiennent des filtres de synthèse, résidus de produits pétroliers. Ce sont eux qui sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.

Les crèmes solaires bio utilisent les filtres minéraux, donc naturels (comme le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc) pour réfléchir les UV pour qu’ils ne puissent pas pénétrer la peau, contrairement aux filtres de synthèse qui les transforment .

Bien sur parfums synthétiques, parabens et conservateurs de synthèse sont interdits dans les crèmes solaires bio.

Une crème solaire bio est-elle vraiment efficace ?

Une crème solaire bio qui affiche un indice SPF 50 est aussi efficace en termes de protection qu’une crème solaire classique, dans la mesure où ces indices répondent à des normes européennes strictes. L’autre avantage du bio, c’est que sa composition anéantit les risques d’allergie à sa crème solaire.

Cela dit, l’offre de protections solaires bio est encore maigre sur le marché et la majorité des produits affichent des SPF entre 15 et 30, plus rarement 50. Résultat : quand l’indice est faible, il est nécessaire de remettre fréquemment de la crème.

Le bonus : la crème solaire bio a l’avantage de mieux résister à l’eau que les crèmes classiques 😎 .

Sinon c’est quoi les nano machins choses ?

Les crèmes solaires sont un des rares produits où tu peux trouver la mention [nano] à la suite d’un ingrédient. Elle signifie que l’ingrédient en question a été utilisé à une taille infiniment petite (un nanomètre égale un millionième de millimètre). Cette précision n’a rien d’anodin, car les nanomatériaux sont controversés : un composé peut voir son comportement habituel modifié lorsqu’il passe à la taille nanométrique. Cette particularité complique l’évaluation de la sécurité des nanomatériaux, dont de nombreux aspects échappent encore aux scientifiques.

Toutes ces incertitudes sur les nanoparticules ont incité le monde de la cosmétique bio à adapter les cahiers des charges et interdire les « nano ». Mais cette interdiction n’est pas facile à respecter et une dérogation temporaire a été accordé: les filtres solaires utilisés en bio peuvent être nanoparticulaires . Leur utilisation est malgré tout réglementée. En effet elles sont interdites en deçà de 100 nanomètres.

Alors pour être sûr de ton choix, tu opte pour une crème garantie « sans nano », ce qui est souvent précisé sur l’étiquette.

Puis-je créer ma crème solaire bio maison ?

Certaines huiles végétales et huiles essentielles protègent naturellement du soleil, donc la réponse est oui. Mais attention : l’indice de protection des crèmes solaires maison est relativement faible. Donc pas du tout recommandé aux peaux sensibles ou allergiques au soleil (alors oui c’est possible d’être allergique au soleil, j’ai testé, c’est un coup de soleil qui se transforme en plaques genre eczema #veryglamour).

Les huiles végétales les plus protectrices sont l’huile d’olive, l’huile de buriti et l’huile de coco. Elles peuvent se targuer d’un indice de protection de 8 (ben oui j’avais prévenu, c’est pas pour les blancs-becs). Pour les huiles essentielles, tu choisis la menthe poivrée et le basilic sacré (indice 7) ainsi que la lavande (indice 6). Enfin, tu peux compter sur le fameux oxyde de zinc, qui joue le rôle d’écran anti-UV.

Recette (tirée du blog du docteur américain Josh Axe ):

– 10 gouttes d’huile essentielle de lavande
– 150 ml d’huile de coco
– 25 ml d’huile d’olive
– 2 cuillères à soupe d’oxyde de zinc
– 2 cuillères à soupe de beurre de karité

Place tous les ingrédients sauf l’oxyde de zinc dans un pot en verre.

Mets de l’eau dans une casserole et chauffes à feu moyen.

Place le pot dans la casserole (façon bain marie) et mélange les ingrédients jusqu’à ce qu’ils soient fondus.

Une fois fondus, ajoute l’oxyde de zinc, mélange et place ta préparation au réfrigérateur.

Tu peux le conserver tout l’été, mais pas plus !

Shopping !

Voici ma sélection bio pour préparer/protéger/réparer ta peau mais aussi sublimer ton bronzage, bien sur sans nano-particule. Avec un gros coup de cœur pour la jolie marque de make-up Ilia pour la protection citadine, la marque de surfeur créée à Biarritz, EQ EVOA, la première protection solaire certifiée non toxique pour le corail et le milieu marin, et la marque californienne Coola luxueuse et gourmande à la fois !
.

Bonne baignade les filles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :